Infos Actus Marseille

Infos Actus Marseille

Raspentino, le premier départ ?

Raspentino, le premier départ ?

Raspentino, le premier départ ?

Florian Raspentino : "Quand on ne joue pas, c'est dur !"

À l'heure où certains font un premier bilan de la saison, Florian Raspentino les regarde. Il n'a pas vraiment encore de quoi le faire. Certes, il a participé à 14 rencontres de l'OM cette saison. Mais aucune titularisation en Ligue 1. Il y a aussi, une image, un épisode, dur à encaisser. Il s'agit évidemment du match à Bordeaux où Apruzesse est rentré en jeu alors qu'il est resté sur le banc. Quatre jours et 70 minutes de jeu plus tard, le natif de la région montrait qu'il avait de l'esprit en prenant du recul au moment de revenir sur cet épisode .

Mais cet hiver, l'OM souhaite recruter Foued Kadir. Un élément offensif et polyvalent, tout comme lui. Alors Raspentino n'a plus trop envie de relativiser. "J’ai beaucoup progressé depuis mon arrivée à l’OM, notamment sur le plan défensif. Mais la vérité, ce sont les matchs. Quand on ne joue pas, c’est dur. Là, je suis en train de discuter avec notamment José Anigo pour voir ce que je vais faire les cinq prochains mois, expliquait-il à But! Marseille jeudi. Ce n’est pas encore fait, mais on va voir si on peut se mettre d’accord sur un prêt, ce serait pas mal. Parce que moi, j’aimerais bien jouer. Brest, notamment, il y a mon ancien entraîneur… On va voir si on peut trouver un accord. Moi, j’ai envie, je pense que l'OM aussi".

Le plan de l'ancien joueur de Marignane est simple : faire une grosse deuxième partie de saison, avec des matchs pleins et des buts, pour revenir à l'OM avec un autre statut. Un modèle avoué ? André Ayew.

Pour cela, Raspentino peut partir à Brest avec Landry Chauvin donc, mais aussi à Dijon, en Ligue 2, pour pousser le parallélisme avec la carrière du Ghanéen. Pour le président du club bourguignon, Olivier Delcourt, la porte est toujours ouverte. "Il y a toujours des contacts. Il n’est pas titulaire dans son club, il joue très peu. Je pense qu’un club comme Dijon serait l’idéal pour lui afin qu’il se relance, car il a besoin de temps de jeu. Parfois, le fait d’être prêté dans un club de niveau inférieur permet de mieux repartir et de se remettre en lumière, même si c’est difficile à accepter pour les joueurs. La piste existe toujours, mais il n’y a rien de concret pour l’instant" a-t-il détaillé au Bien Public.

Au club dijonnais, Florian Raspentino retrouverait Sébastien Pérez, celui qui l'avait découvert à Agde et fait en sorte qu'il passe pro à Nantes. L'ancien latéral marseillais est aujourd'hui directeur sportif du club de Ligue 2. Le jeune élément de 23 ans sait qu'il trouverait donc à Dijon un environnement de confiance, et qu'une place dans l'axe, là où il préfère évoluer, lui tend les bras. Mais attention, si l'on a tendance à penser à la bonne étoile d'André Ayew, il ne faut pas oublier les échecs Grandin ou Fomen. Alors que Valbuena, en restant et en s'accrochant...

Le Phocéen