Infos Actus Marseille

Infos Actus Marseille

Baup : Romao sait le prix de la réussite

Baup : Romao sait le prix de la réussite

Baup : Romao sait le prix de la réussite

José Anigo et Elie Baup ont expliqué les raisons du recrutement de Romao.

Lors de la présentation d’Alaixys Romao à la presse, José Anigo et Elie Baup ont expliqué les raisons qui ont poussé l’OM à recruter l’international togolais.

« Je suis un joueur agressif, j’apprécie les duels. J’aime être à la récupération et être le relais avec les milieux et les attaquants. » Voilà comment se décrit Alaixys Romao. Un profil de milieu de terrain récupérateur que l’on n’avait pas dans le vestiaire avant son arrivée dans les dernières heures du mercato d’hiver. « S’il est là, c’est qu’on en avait besoin. On a ciblé nos besoins » souligne José Anigo. Dans ce secteur de jeu très fourni avec Cheyrou, Kaboré (retenu à la Can jusqu’à dimanche), Barton (suspendu pour le déplacement à Evian) ou Abdullah, l’OM ne possédait pas un joueur physique capable de tenir sur le long terme le rôle de sentinelle. Une sorte de « chien méchant ratisseur de ballons » mais également capable de faire le lien avec les joueurs plus offensifs. « C’est un joueur de caractère, il est passé par des étapes difficiles, dans sa formation et en clubs. Il sait le prix de la réussite, note Elie Baup. C’est important de toujours avoir en mémoire que la réussite au plus haut niveau, il faut aller la chercher. Sa manière de sentir les choses, qui se traduit par de l’agressivité sur le terrain, est quelque chose qu’il ne faut jamais perdre de vue. »

Cette agressivité lui a joué des tours puisque sur les quatre dernières saisons, il frôle les 10 cartons jaunes de moyenne par année. Cette saison, il s’est acheté une conduite et n’en a récoltés que trois avec Lorient. « J’ai pris pas mal de cartons depuis que je suis professionnel mais depuis le début de cette saison, j’en prends beaucoup moins. J’en ai pris conscience et c’est pour ça que cela me pénalise moins. Je rate moins de matches importants » se réjouit Romao.
Mais l’agressivité dans le bon sens du terme n’est pas le seul aspect l’international togolais qui a plu aux dirigeants olympiens. Il vient en effet s’ajouter à la longue liste des joueurs passés par Lorient (Morel, Amalfitano, Gignac, Abriel, Koné, Ziani) avant de venir (directement ou pas) à Marseille. Et ce n’est pas un hasard. « Ils ont une bonne éducation sportive et une bonne culture tactique. Ils travaillent bien, quand ils arrivent à Marseille, le chantier tactique est déjà élagué, estime José Anigo. Ils ont des valeurs inculquées à Lorient. Ce club est habitué à se battre pour quelque chose et on a besoin qu’ils gardent ça à Marseille. L’OM est une grosse machine mais il faut garder en tête qu’il n’y a pas que les paillettes, il faut beaucoup bosser pour avoir des résultats. »

OM.net