Infos Actus Marseille

Infos Actus Marseille

Marseille 0-2 Montpellier : L'OM gâche la fête

Marseille 0-2 Montpellier : L'OM gâche la fête

Image lequipe.fr

Image lequipe.fr

Dans un stade Vélodrome plein à craquer pour le premier match à domicile de la saison, l'OM gâche la fête et montre des limites inquiétantes, offensivement et défensivement.

Le résumé texte du match par Foot01 :

Dans un Vélodrome resplendissant et bruyant, mais dont la pelouse part déjà en lambeaux, l’Olympique de Marseille n’entamait pas au mieux la rencontre. En effet, la défense phocéenne, qui peut légitimement donner des sueurs froides aux supporters de l’OM, était directement dans le dur. Sur une toile de Dja Djédjé, Stambouli perdait son duel avec Mandanda (10e). Mais Montpellier allait rapidement concrétiser sa bonne entame, puisque Mounier trompait le gardien de l’OM d’un superbe lob (0-1, 19e), le joueur héraultais marquant là le premier but de Montpellier depuis….384 minutes. Cela incitait évidemment les Phocéens à se secouer un peu, et il fallait un excellent Jourdren, pour empêcher l’égalisation de Gignac, puis d’Ayew (25e). L’OM commençait à prendre ses marques, mais sans jamais trouver la faille en première période.

Et les supporters de l’Olympique de Marseille n’allaient pas plus se réjouir en seconde période, la formation de Marcelo Bielsa manquant à la fois d’imagination et surtout de solidité défensive. En effet, malgré une possession en faveur de l'OM, ce qui devait arriver arriva, oublié sur le côté gauche, Mounier pouvait délivrer un service parfait pour Sanson, qui n’avait aucun mal à doubler la mise (0-2, 70e). Le Vélodrome pensait bien à la réduction du score deux minutes plus tard, mais Alessandrini s’était aidé de la main, et l’arbitre refusait logiquement le but de Gignac (72e). L’OM poussait fort, mais ne trouvait jamais la bonne solution, Montpellier se procurant même deux énormes occasions de tripler la mise. Et c’est sous les huées du public, évidemment déçu, que les Phocéens finissaient la rencontre avec une défaite qui n’était pas prévue au programme. El Loco a du travail.