Infos Actus Marseille

Infos Actus Marseille

Michy Batshuayi : "Je voulais aller à l'OM à tout prix"

Michy Batshuayi : "Je voulais aller à l'OM à tout prix"

Image om.net

Image om.net

Dans une longue interview pour La Provence, le nouvel attaquant de l'OM est revenu sur son arrivée à Marseille, pour sa plus grande surprise, lui qui a inscrit 23 buts la saison dernière avec le Standard de Liège.

Je savais que de nombreux clubs me suivaient, en Premier League (Swansea), en Bundesliga (Schalke 04), en Liga (Atlético Madrid) et quelques-uns en Ligue 1. Un jour, avant la fin du championnat, mon agent français, Meissa N'Diaye, m'a appelé pour me dire que l'OM me voulait. Je n'y ai pas cru. Je lui ai dit : "Ce n'est pas possible ? ! Pourquoi l'OM voudrait-il de moi ?" Je l'ai bombardé de questions, je croyais à une blague ! Après, Monsieur Perez (directeur général de l'OM) m'a appelé pour m'informer que j'intéressais le club. (...) Je ne voulais toujours pas y croire ! C'est seulement quand je suis venu à Marseille pour visiter les installations, début juin, que j'ai réalisé. J'ai rencontré les dirigeants, qui m'ont expliqué que Bielsa voulait tout révolutionner. J'ai discuté avec son bras droit (Diego Reyes), il m'a dit qu'ils étaient intéressés, qu'ils avaient visionné beaucoup de mes matches. J'ai vraiment aimé ce discours. Après ça, j'ai dit à mon agent que je ne voulais plus entendre parler d'autres clubs. Je voulais aller à l'OM à tout prix.

Michy Batshuayi revient également sur l'importance de Marcelo Bielsa, et ses entraînements "hard".

Je le connaissais seulement de nom. Mais j'ai été choqué qu'il m'apprécie, ça m'a fait vraiment plaisir. Je sais qu'il va me faire progresser de "ouf", surtout un jeune comme moi qui a faim à ce point. J'ai voulu foncer. (...) C'est vraiment différent de tout ce que j'ai connu. On sent que c'est un amoureux du foot, il donne tout. Tout est précis, il veut que tout soit juste, ne pas laisser de place au hasard. On en a discuté entre nous, et on sent qu'il va nous faire progresser. C'est vraiment hard ! Mais c'est la période de préparation. Ça pique, c'est normal !