Infos Actus Marseille

Infos Actus Marseille

Arsenal 2-0 Marseille : Les Gunners trop fort pour l'OM

Arsenal 2-0 Marseille : Les Gunners trop fort pour l'OM

Arsenal 2-0 Marseille : Les Gunners trop fort pour l'OM

Arsenal était tout simplement beaucoup trop fort pour cet OM là ! A noter la bonne prestation de Mario Lemina pour son premier match de Ligue des Champions, le très bon match de Steve Mandanda et la bonne entrée de Florian Thauvin.

L’OM a fait tourner, et Arsenal a très logiquement gagné 2-0 une rencontre à sens unique, et déjà pliée au bout de 28 secondes. Marseille n’a toujours pas le moindre point dans cette Ligue des Champions, avant la dernière journée.

Avec plusieurs cadres au repos et un schéma assez inhabituel, notamment devant, Marseille espérait bien faire douter le plus longtemps possible Arsenal, ce mardi à Londres. Cela n’aura duré que 28 secondes. Le temps que Wilshere s’échappe sur la droite, repique dans l’axe et enroule très facilement une frappe sous la barre de Mandanda pour ouvrir le score dans un Emirates qui était encore loin d’être plein (1-0, 1e). L’OM était tout proche de prendre le bouillon lorsque Ramsey reprenait comme à la parade un centre de Wilshere, mais Mandanda sortait l’arrêt salvateur du talon (5e). Arsenal jouait en marchant, sans forcer son talent pour faire la différence. Néanmoins, les Gunners manquaient les occasions de se mettre à l’abri, à l’image de ce pénalty tiré un peu trop nonchalamment par Özil, et repoussé par Mandanda (37e).

A la pause, le 1-0 laissait au moins de l’espoir à l’OM, mais encore fallait-il avoir les moyens d’attaquer, ce qui n’était clairement pas le cas. En dépit des entrées en jeu à la 60e de Valbuena et Thauvin, Marseille était nettement en-dessous et sur une des nombreuses actions d’école des Gunners, Wilshere poussait le ballon au fond après une remise d’Özil (65e). Le maigre suspense avait disparu, même si Thauvin tentait tout pour réduire le score, sans réussite. Avec zéro point, l’OM perdait tout espoir mathématique d’avoir encore quelque chose à jouer, tandis que Naples, Dortmund et Arsenal se joueront jusqu’au bout une qualification qui tient dans un mouchoir de poche.

Foot01